filet


filet

1. filet [ filɛ ] n. m.
• 1080 « petit fil »; de fil
ICe qui ressemble à un fil fin.
1(XVe) Anat. Fine ramification. Filet nerveux. Repli muqueux de certains organes. frein. Filet de la langue, du prépuce.
Bot. Partie mince et allongée de l'étamine qui porte l'anthère.
2Archit. Petite moulure. listel. Filets d'un chapiteau.
3Typogr. Trait fin, continu. Texte entouré d'un filet ( encadré) . Marque fine et longue. Filet de peinture.
4Techn. Saillie en hélice (d'une vis). filetage.
II(1549) Écoulement fin et continu. Un filet de sang, de salive. « Un maigre filet d'eau coula du robinet » (Hugo). Par anal. Un filet de fumée, d'air. Par ext. Un filet de vinaigre, une très petite quantité.
Fig. Un filet de voix : une voix très faible qui se fait à peine entendre.
filet 2. filet [ filɛ ] n. m.
XIVe; probablt « morceau roulé et entouré d'un fil »; de fil
1Morceau de l'aloyau, partie charnue et tendre qu'on lève le long de l'épine dorsale de quelques animaux. Filet et faux-filet. Tranche de filet de bœuf rôti, grillé ( chateaubriand, tournedos) , cru ( carpaccio) . Filet de mouton, de porc. Filet de veau. grenadin. Filet de volaille. aiguillette, 2. blanc, magret. Filet mignon : pointe du filet.
2Morceau de chair levé de part et d'autre de l'arête d'un poisson. Lever des filets. Filets de sole ( goujonnette) , de merlan, de cabillaud. Filets de hareng au vin blanc ( rollmops) . Boîte de filets de maquereaux.
filet 3. filet [ filɛ ] n. m.
XVIe; altér. de filé « ouvrage de fil » XIIIe; de filer
1Réseau à larges mailles servant à capturer des animaux. Filets de pêche. Filet à poissons, à crevettes. ableret , araignée, 1. balance, bolier, carrelet, chalut, 1. drège, épervier, épuisette, 1. folle, gabare, guideau, haveneau, langoustier, picot, seine, thonaire , traîne, tramail, truble , vannet, 1. verveux. Les mailles d'un filet. Enceinte de filets. madrague. Jeter un filet. Filet maillant, dérivant. Radouber les filets. Filet pour prendre les oiseaux. nasse, pantière, ridée, tirasse. Filet à papillons. Filet de chasse. panneau. Filet du rétiaire. rets.
Loc. Tendre ses filets : tendre un piège. « À la Préfecture, à l'Intérieur, ils tendent déjà leurs filets » (Martin du Gard). Attirer qqn dans ses filets. piéger, séduire. Coup de filet : action de police, rapide destinée à prendre des malfaiteurs sur le fait. Réussir un beau coup de filet. 1. rafle.
2Réseau de mailles pour envelopper, tenir, retenir. Filet de ballon aérostatique : les cordages qui l'entourent et tiennent la nacelle. — Filet à cheveux, pour les maintenir ( résille, réticule) . — Filet de roue arrière (sur une bicyclette),pour éviter que les jupes ne se prennent dans les rayons.
Réseau de fils qui servait à retenir des bagages dans certains véhicules de transport en commun. Mod. porte-bagages.
♢ FILET À PROVISIONS : sac en réseau de fils. Ils portaient « des provisions du marché voisin, en de grands filets » (Céline).
Filet de ping-pong, de tennis, de volley-ball, qui sépare la table, le terrain de jeu en deux parties et au-dessus duquel la balle doit passer. Envoyer la balle au ras du filet ( 1. net) , dans le filet. MONTER AU FILET : jouer près du filet pour réceptionner la balle avant qu'elle ne rebondisse; fig. s'engager seul, avant le groupe qu'on représente, dans une démarche délicate, difficile (cf. Monter au créneau).
Grand filet tendu par précaution sous des acrobates. Loc. Travailler sans filet; fig. prendre des risques.
3Par ext. Réseau à grands jours exécutés à la navette ou mécaniquement, et souvent orné de motifs brodés. Rideaux, nappe en filet (aussi macramé) .

Filet sac à provisions fait de mailles souples.

filet
n. m.
d1./d Réseau à mailles nouées qui sert à la capture de certains animaux. Filet de pêche, de chasse. Filet à papillons.
|| Fig. (Surtout au Plur.) Piège pour capturer, circonvenir, séduire. Attirer, prendre qqn dans ses filets.
La police a réalisé un beau coup de filet, elle a arrêté plusieurs malfaiteurs à la fois.
d2./d Ouvrage à mailles servant à différents usages. Filet à cheveux. Filet à provisions.
|| SPORT Filet de tennis, de volley-ball, etc., au-dessus duquel doit passer la balle que se renvoient les joueurs.
Filet!: Syn. (off. recommandé) de let!
|| Filet de protection, disposé au-dessous d'ouvriers du bâtiment, d'acrobates, etc., dans l'éventualité d'une chute.
Fig. Travailler sans filet: agir en prenant de grands risques.
d3./d Réseau, texture dont sont faits les filets. Hamac en filet.
————————
filet
n. m.
rI./r
d1./d ANAT Frein membraneux de certains organes. Filet de la langue, du prépuce.
d2./d BOT Partie de l'étamine qui supporte l'anthère.
d3./d Trait fin, moulure mince qui sert d'ornement.
d4./d TECH Rainure en saillie hélicoïdale à l'intérieur d'un écrou ou à l'extérieur d'un boulon, d'une vis.
d5./d écoulement ténu. Un filet d'eau.
Fig. Un filet de voix: une voix très faible.
|| Filet d'air: composante élémentaire d'un écoulement d'air, en aérodynamique.
rII./r En boucherie, morceau charnu qu'on lève le long de l'épine du dos de certains animaux. Filet de boeuf.
|| Par ext. Filets de volaille, de sole.
|| (Belgique) Filet d'Anvers: viande de boeuf ou de cheval fumée, débitée en fines tranches.
Filet américain: V. américain.

I.
⇒FILET1, subst. masc.
Ce qui a l'aspect d'un fil extrêmement fin. Il portait une chaîne de gilet si fine qu'à peine le mince filet d'or tranchait sur le piqué blanc (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 511). Une chevelure abondante où brillaient quelques rares filets d'argent se jouait en boucles épaisses jusque sur ses épaules (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 170).
A.— Domaine des sc. et techn.
1. ANATOMIE
a) Ramification nerveuse ou musculaire extrêmement ténue. Filet olfactif. L'oreillette est fort grande, mince, transparente, renforcée de filets musculaires, minces (CUVIER, Anat. comp., t. 4, 1805, p. 402). Les fibres musculaires reçoivent toutes un filet nerveux moteur (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 181) :
1. ... c'est autre chose quand une forme chemine jusqu'au cerveau. Comme celui-ci comporte un nombre énorme de filets nerveux, en relation les uns avec les autres, il réagit à la forme de l'impression, et non seulement au mouvement qu'elle implique. C'est lui qui dirige, amplifie, retient, modifie les excitations sensorielles.
RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 142.
b) Repli muqueux bridant certains organes. Filet des lèvres, de la verge. Synon. frein.
Spéc. Filet de la langue. Membrane unissant le dessous de la langue à la partie inférieure de la bouche. Je dépouille la victime, je la mets en pièces, je brûle les filets de la langue et les portions consacrées aux génies (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 234). Un ligament qu'on nomme le frein ou le filet de la langue (LA MADELAINE, Chant, 1852, p. 30).
Faire l'opération du filet, couper le filet [lorsqu'il bride les mouvements de la langue, chez les nouveau-nés] (cf. Ac. 1798-1932).
Au fig., vx, fam. Avoir le filet (mal coupé). Être embarrassé pour s'exprimer. Ne pas avoir le filet, avoir le filet bien coupé. Parler beaucoup, s'exprimer avec aisance. Savez-vous, Monsieur Claude, que la femme qui vous a coupé le filet n'a pas volé ses cinq sous? (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 800). Tous les deux, des gens pourtant à la langue bien pendue, au filet bien coupé, on ne savait jamais quoi se raconter (ARNOUX, Paris, 1939, p. 191).
2. ARCHITECTURE
a) Petite moulure linéaire, séparant des moulures plus importantes. Synon. listel. Au XIVe [siècle] (...) les colonnes [des piliers gothiques] (...) s'ornent fréquemment d'un filet plat et prononcé sur la partie antérieure du fût (LENOIR, Archit. monast., 1856, p. 209). Les filets de pierre se font plus nombreux, plus fins et contournés [dans le style flamboyant] (HOURTICQ, Hist. Art, Fr., 1941, p. 104).
b) CHARPENT. Poutrelle placée horizontalement sous un plancher, pour le soutenir. Chandelle ou Pointail, étai vertical placé sous une pièce horizontale, filet, poutre, solive (ROBINOT, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 2, 1928, p. 31).
c) MAÇONNERIE
Partie de la couverture touchant la maçonnerie et recouverte de mortier. [On appelle] solin [ou] filet [un] calfeutrement en plâtre ou ciment entre la couverture et un mur qui le limite ou les parois d'une souche de cheminée (ROBINOT, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 4, 1928, p. 43).
Filet de mur. Bordure en saillie au sommet d'un mur. (Ds LITTRÉ, Ac. Compl., BESCH. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop., GUÉRIN 1892).
3. BOTANIQUE
a) Vieilli. Petite fibre d'une plante. Cette herbe, cette racine est pleine de filets (Ac. 1798-1932).
b) Partie inférieure de l'étamine, qui supporte l'anthère. Le pistil est l'organe femelle de la fleur qui surmonte l'ovaire; il se prolonge ordinairement en un ou plusieurs styles ou filets terminés par un ou plusieurs stigmates (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 57). Autour s'élèvent les étamines, au nombre de cinq. Chacune se compose d'un filet ou tige et d'une anthère (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 84).
4. DÉCORATION. Trait d'épaisseur variable, servant à orner divers objets. La chambre était la seule luxueuse de la maison, tendue de soie bleue, garnie de meubles laqués, blancs à filets bleus (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1196). Le moka fumait dans les tasses à filet d'or (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 31).
Spécialement
a) ÉBÉNISTERIE
♦ Fine bande d'argent, de bois, d'ivoire, etc., incrustée dans un ouvrage. Le chef entra, vint droit à lui, s'arcbouta de ses doigts aux minces filets de cuivre qui cerclaient l'acajou de la table (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 4e tabl., 3, p. 150). Les touches de la guitare et de la mandoline sont les petits filets d'ivoire ou de cuivre incrustés dans le manche et servant à indiquer la séparation des demi-tons (ROUGNON, 1935).
♦ Petite moulure (séparant des moulures plus importantes). De larges lambris circulairement creusés et ornés de ces arabesques dont les longs filets contournés sont de si mauvais goût (BALZAC, Double fam., 1830, p. 274). Les moulures servent à souligner la structure générale du meuble. On distingue : A) Des moulures plates : filet ou listel (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 10).
b) ORFÈVR. Cannelure bordant certaines pièces d'argenterie. Le grand Cointet offrit galamment à Madame Séchard six douzaines de couverts à filets et un beau châle Ternaux, en manière d'épingles (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 742).
5. GASTR., INDUSTR. ALIM.
a) Filet de volaille. Tranche mince levée, dans le sens de la longueur, sur la poitrine, sous les ailes. Filets de canard. Faites mijoter pendant cinq minutes et mêlez-y, coupés en petits dés, les filets d'un poulet rôti (Gdes heures cuis. fr., L. Tendret, 1896, p. 202).
b) Filet de poisson. Bande de chair levée le long de l'arête dorsale. Filets de hareng, de morue. André regarde Halliez engouffrer silencieusement les filets roulés d'une sole normande (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 37). Il servit des filets d'anchois rouges d'épices, sur des croûtes grillées (HAMP, Champagne, 1909, p. 234).
Rem. Pour l'emploi de filet en bouch., voir filet2.
6. HÉRALD. Bande très étroite dont l'émail est différent de celui de l'écu. Pièce héraldique formée par deux burelles ou deux filets disposés parallèlement (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 761).
7. IMPRIMERIE
a) Trait d'épaisseur et de forme variables, servant aux séparations, aux encadrements de textes. On appelle (...) un ouvrage à colonnes, un livre dont les pages sont partagées et séparées par un filet ou une ligne de blanc (MOMORO, Impr., 1793, p. 107). Un crêpe enveloppait le manche de ma plume, Et des filets de deuil encadraient le papier (MURGER, Nuits hiver, 1861, p. 32).
b) Lame métallique servant à l'impression de ces traits. Les filets (...) sont des lames de plomb susceptibles d'être débitées à la longueur voulue (E. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 55).
c) Court article inséré dans un journal. Synon. entrefilet. Si je fouillais la collection de l'Aurore au temps de cette bataille ardente, j'y trouverais des filets un peu vifs (JAURÈS, Paix menacée, 1914, p. 291). Gaston Bérardi m'avait demandé d'écrire deux filets par semaine à l'Indépendance Belge (L. DAUDET, Entre-deux-guerres, 1915, p. 134) :
2. LE PRÉSIDENT [au substitut]. — Eh bien! vous avez vu, ce matin, l'Intransigeant? (...) il y a encore un mot pour vous (...). Oui, un filet de première page. Une note très désagréable.
COURTELINE, Client sér., 1897, 1, p. 13.
8. MINÉR. Filon, couche de très faible épaisseur. (Ds LITTRÉ, GUÉRIN, Lar. 19e-Lar. encyclop.).
9. RELIURE. Ornement linéaire en dorure ou non, plus ou moins fin, appliqué sur le dos ou le plat d'un ouvrage relié. Filets dorés; filets à froid. Faire un filet sur le bord de la couverture d'un livre (Ac. 1835-1932).
Pousser des filets. Tracer ces ornements sur un ouvrage. C'est le roi [Lortic] de la reliure janséniste, de cette reliure toute nue, où nulle dorure ne distrait l'œil d'une imperfection, d'une bavochure, d'un filet maladroitement poussé, d'une arête mousse, d'un nerf balourd (E. DE GONCOURT, Mais. artiste, 1881, p. 348).
10. TECHNOLOGIE
a) BOURRELLERIE. Mors léger, articulé, sans branches ni gourmette, servant à ménager la bouche du cheval. Au commencement, je montais en filet et sans étriers. Maintenant on me donne des étriers et une bride (GYP, Souv. pte fille, 1927, p. 103). Au mors de bride ils [les Romains] ont adjoint un mors de filet, qui permet de contrôler avec plus de précision les mouvements de l'animal (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 82).
Scier du filet. Tirer le filet alternativement à gauche et à droite pour modérer l'allure du cheval. Eh bien! tu les arranges en compote les bouches de tes palefrois!... Veux-tu rendre la main?... Tu scies du filet, je te dis! (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 237).
Mettre un cheval au filet (vx). Lui passer le filet et le placer dos au râtelier pour l'empêcher de manger. (Dict. XIXe s.).
Au fig., fam.; vieilli. Mettre, laisser, tenir qqn au filet. Lui laisser espérer quelque chose, sans le lui accorder (cf. J.-F. ROLLAND, Dict. mauv. lang., 1813, p. 65).
b) GANTERIE. Instrument de métal servant à aplatir les coutures des gants, à décorer les peaux. (Ds Nouv. Lar. ill. -Lar. encyclop.).
c) HORLOG. Partie en saillie sur les pièces d'horlogerie. (Ds Ac. Compl., BESCH. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop., GUÉRIN 1892).
d) Filet d'une vis. Saillie en spirale autour du cylindre de la vis. Au lieu de faire embrayer entre eux deux engrenages droits ou hélicoïdaux, on peut faire embrayer un de ceux-ci avec une vis ayant comme profil de filet celui d'une crémaillère (GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 28). Le système le plus simple est un filet de vis à grand pas (BARNERIAS, Aciéries, 1934, p. 224).
11. TEXTILE
a) Vx. Soie formée de plusieurs brins. (Dict. XIXe s.).
b) Fine rayure dans un tissu, formée par l'assemblage de plusieurs fils de couleur ou d'aspect différent. C'est presque toujours une redingote attachée par des nœuds, et mignonnement bordée d'une ganse ou d'un filet imperceptible (BALZAC, Autre ét. femme, 1842, p. 385). On peut se figurer (...) quelle quantité de nappes damassées, de serviettes à filets rouges, de mouchoirs, de chemises et de pièces de toile se trouvaient entassés là-dedans (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 163).
B.— [P. anal. d'aspect]
1. Petite quantité d'une substance liquide ou gazeuse.
a) [En parlant d'un liquide]
Écoulement continu et peu abondant. L'homme avait les yeux clos; et un filet de sang coulait d'une fente au coin du front (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, St-Antoine, 1883, p. 199). Le petit vallon où passe une rivière qui n'est le plus souvent qu'un filet d'eau (GREEN, Journal, 1942, p. 188) :
3. Ce qui ravissait, c'était, au milieu, une fontaine d'argent, une bergère debout sur une moisson de fleurs, et d'où coulait un filet continu d'eau de violette, qui résonnait musicalement dans la vasque de métal. Une senteur exquise s'épandait alentour...
ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 789.
P. métaph. Presque toujours un fils suffisait, un seul, pour que se perpétuât le mince filet de vie charriant jusqu'à la fin du monde le patrimoine sans cesse grossi de dots et d'héritages (MAURIAC, Génitrix, 1923, p. 365) :
4. Tel filet d'idée poétique qui chez André Chénier découlerait en élégie, ou chez Lamartine s'épancherait en méditation, et finirait par devenir fleuve ou lac, se congèle aussitôt chez moi, et se cristallise en sonnet...
SAINTE-BEUVE, J. Delorme, 1829, p. 149.
Très petite quantité que l'on verse (notamment pour assaisonner un plat). Un filet d'huile. Quelques œufs des poules de la basse-cour frits dans la poêle et assaisonnés d'un filet de vinaigre (LAMART., Confid., 1849, p. 349). Les odeurs musquées des voilettes se mêlaient à un léger fumet de gibier, relevé d'un filet de citron (ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 160).
P. métaph. J'appris par cœur, et avec quels transports! ce filet de vinaigre continu et saccadé qu'on appelait « Le Traité nul » (STENDHAL, H. Brulard, t. 2, 1836, p. 270). Un filet de vinaigre s'est mis dans cette douceur. Elle tourne, s'aigrit (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1906-07, p. 252).
Filet de vinaigre. Intonations aigres (de la voix). Le professeur de philosophie [du lycée] — M. Beliben — petit, fluet (...) et un filet de vinaigre dans la voix (VALLÈS, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 32).
b) [En parlant d'une substance gazeuse] Mais, par le trou de la serrure, Un filet d'air froid a soufflé (SULLY PRUDH., Vaines tendr., 1875, p. 166). On l'aurait cru mort sans ce filet de respiration qui chuintait entre les lèvres blanches avec un bruit d'agonie (AYMÉ, Jument, 1933, p. 84) :
5. Les meules étaient dressées dans une place dégarnie; deux en pleine activité, recouvertes de terre grasse, de mottes de gazon, percées d'une cheminée d'où sortait un filet de fumée bleue, qui montait légère, dans le soir.
MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 108.
2. P. ext. Un pavé blanc, étincelant comme de l'acier, avec un imperceptible filet d'ombre sur le côté droit de la rue (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 111). Un oiseau s'est jeté par mégarde dans une chambre (...). Soudain, il distingue un filet de lumière. C'est une porte entrebâillée (MONTHERL., J. filles, 1936, p. 1030).
3. Au fig.
a) Filet de voix. Voix ténue, que l'on entend à peine. Cette dame n'a qu'un filet de voix, mais cette voix est juste, flexible, douce et extrêmement haute (DELÉCLUZE, Journal, 1824, p. 47). Une voix charmante, un filet de voix plutôt, si fragile qu'on croit toujours qu'il va se briser — et qui ne se brise jamais (BERNANOS, Mouchette, 1937, p. 1266).
b) [En parlant d'une chose abstr.] Nuance, touche très légère. Il élève un mur entre lui et les hommes, il se condamne au silence. Ses pensées demeurent sans un filet d'amertume (BARRÈS, Cahiers, t. 10, 1913, p. 60). Un léger, très léger et subtil filet d'ennui se glissa dans sa conscience (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1162).
REM. Filetage, subst. masc. Action de lever des filets de poisson pour la mise en conserve. Ceux [les poissons] (...) ayant moins de 1,5 kg et ceux (...) qui pèsent au moins 700 g sont envoyés au filetage (BOYER, Pêches mar., 1967, p. 112).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 « fil ténu » (M. DE FRANCE, Fables, 3, 61 ds T.-L.); ca 1290 anat. filet [de la langue] (G. DE BIBBESWORTH, Traité, éd. A. Owen, 92); ca 1393 en parlant du sucre en fusion (Ménagier, II, 274 ds T.-L. : tant qu'il fache le fillet entre deux does); 1306-07 en parlant d'un liquide (G. GUIART, Royaux lignages, I, 2027, ibid.); 1589 « trait plus ou moins fin utilisé dans différents domaines, ici peinture et décoration » (Acte notarié, Paris ds HAVARD); 1678 équit. (GUILLET); 2. ca 1393 bouch. (Ménagier, II, 266 ds T.-L.). Dér. de fil; suff. -et.
DÉR. Fileter, verbe trans., industr. alim. Prélever des filets de poisson, pour les mettre en conserve. Attesté ds ROB. Suppl., Lar. Lang. fr. [filte], (il) filète []. 1re attest. 1967 morue filetée (BOYER, ibid.); de filet1 étymol. 2, dés. -er.
BBG. — Archit. 1972, p. 126, 210. — QUEM. DDL t. 14, 16. — ROTHWELL (W.). Medical and botanical terminology from Anglo-Norman sources. Z. fr. Spr. Lit. 1976, t. 86, p. 240.
II.
⇒FILET2, subst. masc.
BOUCH. Pièce de viande particulièrement tendre, qui est située dans la région lombaire, chez les animaux de boucherie. Filet de chevreuil, de porc, de veau. Truites à la Chambord, filet d'agneau purée d'artichaut, cailles au nid, poulet braisé Saint-Lambert (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 753). Un garçon boucher (...) mettait une rapidité vertigineuse et une religieuse conscience à mettre d'un côté les filets de bœuf exquis, de l'autre de la culotte de dernier ordre (PROUST, Prisonn., 1922, p. 138).
Contre-filet, faux-filet. Morceau situé le long de l'épine dorsale (contre le filet), et qui est un peu moins apprécié. On convint d'une omelette aux fines herbes, d'un morceau de faux filet avec des pommes nouvelles, d'un fromage et d'une tasse de café (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Reine, 1883, p. 833).
Filet mignon. Pièce de boucherie détaillée à la pointe du filet. Bœuf (...) vous prenez la pièce d'aloyau toute entière, vous ôtez le filet mignon, duquel vous faites une entrée (VIARD, Cuisin. roy., 1831, p. 70). Le même dialogue à chaque repas, s'élevait : — Tu ne manges pas, chéri. — Toi non plus. — Mais si, tu vois? Reprends un peu de « filet-mignon » (MAURIAC, Génitrix, 1923, p. 376).
Rem. Pour le porc et le veau, désigne la partie appelée filet dans le bœuf.
Prononc. et Orth. Cf. filet1. Étymol. et Hist. Cf. filet1. Bbg. QUEM. DDL t. 1.
III.
⇒FILET3, subst. masc.
Réseau formé de mailles plus ou moins larges nouées entre elles, et confectionné avec de la ficelle, du fil de coton, de nylon, etc.
A.— Engin utilisé pour la chasse et la pêche, et servant à capturer certains animaux (gibier à plumes ou à poil, poissons, etc.). Jeter, tendre un filet; coup de filet; prendre des oiseaux au filet. Synon. rets. Pour attirer les oiseaux sur les arbres d'abord, sous les filets ouverts ensuite, on se sert d'appeaux (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 27). [Pendant la cérémonie religieuse] les intentions défilaient (...) pour que Dieu mît beaucoup de poissons dans les filets ou dans les nasses (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 24) :
1. ... elle gagna la baie où les bateaux de Dougal étaient amarrés, vida les filets pleins dans le réservoir, étendit les filets vides sur la plage après en avoir exprimé l'eau avec soin pour les prémunir contre l'atteinte d'une gelée matinale...
NODIER, Trilby, 1822, p. 192.
2. Mademoiselle de Quinconas faisait tourner entre ses doigts le long bambou du filet à papillons, et le manchon de gaze verdoyante attrapait au-dessus de son front, en guise d'insectes, quelques essaims de ces « esprits de malignité » qui voltigent autour de nous dans l'air matinal...
BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p. 97.
SYNT. Lancer, tirer, traîner, remonter un filet; filet à crevettes, à insectes; remmailler, réparer un filet.
P. métaph. Ce filet de la pluie aux mailles innombrables rabattit dans l'hôtel Daniel et Mademoiselle de Plailly (MAURIAC, Fleuve de feu, 1923, p. 42). Les mitrailleurs tirèrent (...). Hernandez se coucha, atteignit son revolver sous un filet horizontal de balles, et regagna l'embrasure (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 641) :
3. Tu sais bien que je suis l'homme des ardeurs et des défaillances. Si tu savais tous les invisibles filets d'inaction qui entourent mon corps et tous les brouillards qui me flottent dans la cervelle! ...
FLAUB., Corresp., 1851, p. 321.
4. ... si Queneau s'exerce au style, n'y voit-on pas un dernier et peut-être mortel soubresaut de la poésie verbale? Les aventures de l'autobus « S » sont bel et bien de la prose, mais qui jette sur la poésie le filet d'une syntaxe, des pièges d'objet à objet.
SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p. 162.
Expr. Tendre ses filets trop haut. Faire preuve d'une ambition, d'un orgueil excessifs. Mais encore aujourd'hui l'excellent Fiori (...) me dit :« vous tendez vos filets trop haut » (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 145). Autre thème : celui des filets trop haut. L'orgueil les tend si haut que rien de réel jamais ne s'y vient prendre (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 88).
1. P. anal. Engin utilisé dans certains combats pour envelopper et capturer un adversaire. Une étreinte vigoureuse lui paralysait les bras en arrière, et le filet déjà le ligotait (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 209) :
5. Il savait imiter la Samnite intrépide
Qui secoue au combat son panache ondoyant,
L'Andabate aux yeux clos, le Thrace diligent,
Le svelte rétiaire, à la lance trifide,
Menaçant du filet le mirmillon rapide
Dont le casque gaulois porte un poisson d'argent!
BOUILHET, Melaenis, 1857, p. 85.
2. Au fig. Synon. de piège, guet-apens. Passer à travers les mailles du filet; se prendre, tomber dans les filets (de qqn). Tantôt elle tendait l'astucieux filet De ses ruses de femme aux sens qu'elle troublait (LAMART., Chute, 1838, p. 991). Maintenant, elle était sûre de son affaire, même s'ils avaient essayé de la poursuivre, le filet des traboules les tenait (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 89) :
6. ... du moment où Rougon l'abandonnait, Saccard était perdu. Delcambre, qui le guettait depuis son arrivée au pouvoir, le tenait enfin sur la marge du code, au bord même du vaste filet judiciaire, n'ayant plus qu'à trouver le prétexte pour lancer ses gendarmes et ses juges.
ZOLA, Argent, 1891, p. 364.
7. Très vite, entre insoumis, s'était créée une espèce de franc-maçonnerie. On se reconnaissait, se retrouvait, s'aidait. Zidore était au courant de tous les stratagèmes qui pouvaient permettre de passer à travers les mailles du filet. Il les enseigna à Alain.
VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 47.
Attirer, envelopper qqn dans ses filets. Essayer de le séduire. Depuis deux jours, le poëte essayait donc de séduire Modeste, et profitait de tous les instants où il pouvait se trouver seul avec elle pour l'envelopper dans les filets d'un langage passionné (BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p. 230). Que suis-je dans le monde pour qu'ils [les intrigants] aient besoin de m'attirer dans leurs filets? (SAND, Ctesse de Rudolstadt, t. 2, 1844, p. 33).
Donner un coup de filet. S'emparer, généralement par la force, d'un certain nombre de personnes ou de choses. Faire un beau coup de filet. Réaliser une opération, une prise fructueuse. Le général Nicolas Jordy, notre ancien commandant à Mayence, fit plusieurs beaux coups de filet; il enleva des canons, des drapeaux, des masses de prisonniers (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 458). Un grand coup de filet jeté sur tout notre travail qu'ils devinent, j'en ai des indices (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 54) :
8. ... un homme de lettres trouble, un journaliste suspect : seul, avec Villemessant, il avait échappé au coup de filet dans lequel on avait ramassé tous les journalistes légitimistes après le deux-décembre; un homme qui m'a toujours semblé être dans le journal une oreille de la police.
GONCOURT, Journal, 1853, p. 86.
B.— Ouvrage de mailles servant à différents usages.
1. [Pour entourer, envelopper qqc.] Filet entourant un ballon, un tambour; filet à cheveux. Elle était coiffée avec soin, le chignon pris dans un filet en chenille bleue (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 392). Les vieux fusils de chasse étincelant, aux rateliers des murailles, entre les poires à poudre, les sacs à plomb brodés, les filets des carnassières (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 227).
Filet à provisions. Sorte de sac en mailles, très léger. L'un travaillait comme jardinier pour l'ennemi, revenait chaque soir avec un filet plein de légumes (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 324). Les femmes, à tout hasard, leur filet à provisions au bout du bras, flairaient, tâtaient les lainages, soupesaient les brodequins cloutés (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 506).
AÉRON. Filet d'un ballon. Réseau de cordages entourant l'aérostat et soutenant la nacelle. Le Clodion [une sculpture] représentant une montgolfière, au filet tendu autour du globe aérostatique (GONCOURT, Journal, 1886, p. 574). Le lieutenant Mallet grimpe d'abord dans le filet aérien entre la nacelle et l'aérostat, d'où il surveillera, durant toute la nuit, la marche du Horla à travers le ciel (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Voy. Horla, 1887, p. 1321).
2. [Pour protéger, retenir qqn ou qqc.] En principe, on a recours présentement [pour la protection des navires contre les torpilles mobiles] à des filets métalliques qui assurent aux navires une protection [assez] (...) efficace (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1899, p. 29). À travers le filet de la moustiquaire, il eût dû frapper à longueur de bras (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 182).
Filet à bagages. Porte-bagages placé au-dessus des banquettes de certains véhicules de transport en commun ou de compartiments de chemin de fer. Il tapota les vitres du wagon, regarda courir les champs et s'envoler les bois, fuma des cigarettes, ôta sa valise des filets (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 14). Il atteint dans le filet du compartiment sa valise, l'ouvre pour y glisser la lettre de Laura (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 985).
Filet de bicyclette. Protection recouvrant en partie la roue arrière, pour éviter que les vêtements ne se prennent dans les rayons. Bicyclette (...) filet garde-jupe (Catal. jouets [Louvre], 1936).
Filet (de cirque). Filet tendu au-dessous des acrobates pour les retenir en cas de chute. Au cirque, le filet des princes du trapèze Leur donne une démarche en l'air de morts récents Encore habitués au poids rouge du sang (COCTEAU, Poèmes, 1916-23, p. 254). Quand un danseur de corde tombe dans le filet, où il rebondit comme une balle, il n'est plus homme en cela ni danseur, mais chose parmi les choses (ALAIN, Propos, 1922, p. 410).
P. métaph. Au-dessous de tous ces exercices funèbres dont je vous donne la parade, vous tendez poliment je ne sais quel filet de tristesse. Je m'y laisse rebondir (GIRAUDOUX, Siegfried, 1928, II, 2, p. 78).
Expr. Travailler sans filet (en parlant d'un acrobate). Exécuter son numéro sans cette protection. Ils sont beaux, tu sais, les acrobates. Un peu monstrueux, parfois : les muscles du dos. Ceux qui travaillent sans filet, c'est très horrible. Mais c'est plus crâne (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 382). P. ext., au fig. et fam. Prendre des risques. Il [un copain] me fournit les données d'un autre problème. C'est du travail sans filet et sans chiqué (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 211).
Filets de Saint-Cloud (vx). Filets tendus en travers de la Seine, au pont de Saint-Cloud, et destinés à retenir ce que le courant entraîne. Un jour on trouverait la Morgue aux filets de Saint-Cloud, s'il existait des filets à Saint-Cloud. Mais c'est une erreur qu'il faut absolument détruire; pardon, pour cette illusion perdue! Il n'y a pas de filets à Saint-Cloud, et il ne saurait y en avoir (Gozlan ds Paris, ou le Livre des cent-et-un, Paris, Ladvocat, t. 1, 1831, p. 323). Alors Rocambole la poussa rudement et la jeta dans la Seine. Le flot noir qui passait emporta le cadavre vers les filets de Saint-Cloud (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 5, 1859, p. 126).
MAR., vieilli. Filet de bastingage. Filet de cordage goudronné fixé au bastingage du navire, servant gén. à recevoir les hamacs de l'équipage. Tous les matelots, de grand matin, portent leurs hamacs dans de grands filets sur les côtés du vaisseau (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 78).
3. SPORTS
a) Réseau de mailles tendu au milieu d'un terrain, d'une table de jeu, servant de délimitation des camps de deux joueurs, de deux équipes, et au-dessus duquel doit passer la balle. Filet de volley-ball; envoyer la balle dans le filet. Il disait que, derrière le filet du tennis, elle avait l'air d'un colibri à travers les barreaux d'une cage (H. BATAILLE, Maman Colibri, 1904, I, 2, p. 4). Je lisais avec gêne et stupeur le « courrier du front » (...). On y voyait réclamer des jeux de cartes, des ballons, des bottes, des filets de ping-pong (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 22).
b) Filet de but. Réseau de cordes fixé à la partie arrière des poteaux des buts de football, handball, etc., afin d'arrêter la balle. Au milieu, le seuil du sort, la chose qui n'est faite que pour être vierge : les poteaux de but et leur filet goudronné (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 359).
4. Ouvrage de dame composé de mailles nouées, parfois orné de broderies, dont l'aspect rappelle celui de la dentelle, et qui s'exécute à la main ou mécaniquement. Faire du filet; rideaux, dessus-de-lit en filet; dentelle-filet. Il avait trouvé dans un tiroir une paire de gants en filet que vous avez oubliée (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 254). On fait, naturellement, toujours la broderie vénitienne et la dentelle irlandaise et le filet de guipure (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 793) :
9. Bonne-maman réussit à m'intéresser à la tapisserie et à la broderie sur filet : il fallait asservir la laine ou le coton à la rigueur d'un modèle et d'un canevas, et cette consigne m'accaparait assez; je confectionnai une douzaine de têtières et recouvris d'une tapisserie, hideuse, une des chaises de ma chambre.
BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 69.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1461 « réseau de ficelle, de fil, fait de mailles nouées ici servant à capturer des animaux » (VILLON, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1463 : Affin que ses filletz ne tende); 1615 [éd.] fig. « piège, séduction » (MALHERBE, Poésies, éd. L. Lalanne, LXIII, 7). Issu par substitution du suff. de l'a. fr. filé (part. passé subst. de filer) « filet », ca 1380 (L. LEFEVRE, Trad. La Vieille, 53 ds T.-L.).
STAT. — Filet1, 2 et 3. Fréq. abs. littér. :2 361. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 559, b) 3 540; XXe s. : a) 3 109, b) 2 382.
DÉR. Filetage, subst. masc., vx. Braconnage à l'aide de filets, de collets. Attesté ds LITTRÉ, GUÉRIN 1892, ROB., QUILLET 1965, Lar. 19e-Lar. Lang. fr. []. 1re attest. 1865 (LITTRÉ); dér. irrég. de filet3, suff. -age.
BBG. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 411. — QUEM. DDL t. 6.

filet [filɛ] n. m.
ÉTYM. V. 1080; dimin. de fil.
———
I Petit fil (vx ou rare en emploi général). Par anal. Ce qui ressemble à un fil fin, délié. || Filets sanguins (→ Caduc, cit. 3).
A Spécialt.
1 (XVe). Anat. Ramification des nerfs. || Filet nerveux.Filet ou frein de la langue : repli médian de la muqueuse de la langue qui unit la face inférieure de la langue au plancher de la bouche (→ Bégayer, cit. 6). — ☑ Loc. fig. Vieilli. Avoir le filet; avoir le filet mal coupé : mal s'exprimer, avoir un discours embarrassé.
Filet de la verge ou frein du prépuce : repli muqueux qui prend naissance sur la face inférieure du gland, un peu en arrière du méat urinaire, et s'attache à la partie correspondante du prépuce.
2 (1865). Bot. Partie mince et allongée de l'étamine qui porte l'anthère.
3 (1690). Saillie en hélice (d'une vis).
4 Techn. Petite moulure séparant des moulures plus importantes. Annelet, listel. || Filets d'un chapiteau. || Filet d'ébénisterie.
Filet de mur : bordure en saillie.
Fine décoration linéaire, bande étroite entourant une figure, en marqueterie, incrustation, etc.
Techn. Partie saillante d'une pièce d'horlogerie.Filet d'une vis. Fileté, filetage.
5 Archit. Poutrelle horizontale soutenant un plancher.Garniture (de plâtre, de ciment) entre la couverture et un mur.
6 (1690; « trait d'écriture », 1677, Mme de Sévigné, in D. D. L.). Imprim. a Lame d'alliage de métal qu'on utilise en typographie et en reliure ( 1. Fer, II., 2.) pour obtenir des traits. || Le nez et les pointes du filet d'une accolade. || L'anglet, biseau limé à l'extrémité du filet pour le montage des cadres.
b Trait vertical ou horizontal, de graisse variable, qui sert, en reliure, à décorer les couvertures des livres, en typographie, à séparer, encadrer ou orner des colonnes de texte, des tableaux, des illustrations. || Le filet est, en typographie au plomb, réalisé au moyen d'une lame (→ ci-dessus, a.) et, en photocomposition, inscrit directement sur le film par voie optique. || Filet gras, maigre. || Colonnes séparées par un filet. || Filet encadrant un texte. || Filet tremblé, ondulé. || Filet anglais. || Filet tracé à la main avec un tire-ligne. || Amorce de filet en bas de page.
0.1 Orné de fleurons par ses soins, un filet encadrant les plats, pourvu d'étoiles et de palmes, voilà de quoi rendre jaloux les plus désabusés des bibliophiles.
Alain Bosquet, les Bonnes Intentions, p. 205.
c Par ext. Entrefilet. || On a consacré un filet à la nouvelle.
7 (1844, Balzac, in D. D. L.). Fine rayure (d'un tissu).
8 (1549). Cour. Écoulement fin et continu. || Filet d'eau qui s'échappe d'un robinet, d'une fuite (→ aussi Cruche, cit. 4). || Filet de salive. || Filets de sang.Par anal. || Un filet de fumée. || Filet d'air (→ Évoquer, cit. 17).Par ext. || Un filet de vinaigre, une très petite quantité.
1 Un maigre filet d'eau coula du robinet et remplit le verre à moitié.
Hugo, les Misérables, II, III, III.
2 (…) le vent, qui s'infiltrait en filets d'air par les portes battantes de l'entrée (…)
Camus, la Peste, p. 242.
Fig. Un filet de voix : une voix très faible qui se fait à peine entendre (→ Cassé, cit. 16).
3 Elle savait une quantité prodigieuse d'airs et de chansons qu'elle chantait avec un filet de voix fort douce.
Rousseau, les Confessions, I.
3.1 (…) elle allait, distillant son aigre filet de voix au diapason le plus haut (…)
Alphonse Daudet, l'Immortel, p. 373.
B (1398; probablt « morceau roulé et entouré d'un fil »; de fil). Morceau de viande, partie charnue et tendre qu'on lève le long de l'épine dorsale de quelques animaux. || Le filet est l'un des morceaux les plus appréciés avec le faux-filet. || Le filet fait partie de l'aloyau. || Acheter du filet. || Filet de bœuf rôti (→ Cresson, cit.), grillé ( Chateaubriand, tournedos). || Un steak dans le filet.Filet de chevreuil, de porc. || Filet en ragoût. Brussoles. (1705). || Filet mignon : pointe du filet de bœuf.
4 (…) Tiennette est venue dès cinq heures me retenir un filet de bœuf.
Balzac, Ursule Mirouët, Pl., t. III, p. 374.
4.1 (…) On a servi un énorme repas à base de filets mignons (…)
S. de Beauvoir, Tout compte fait, p. 281.
Régional (Belgique). || Filet américain : steak tartare aussi Cannibale, 3.
Par ext. || Filet de canard, de volaille. Aiguillette, blanc, suprême; et aussi magret.
Morceau de chair levé de part et d'autre de l'arête (d'un poisson). || Filets de sole, de morue, de hareng. || Filets d'anchois. || Filets de cabillaud surgelés.
5 (Il) apporta une sole épaisse et large. L'aîné des deux cousins en détacha les filets (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 262.
C (1690). Techn. Mors articulé (plus fin que le mors ordinaire). || Rênes de bride et rênes de filet.Loc. (1865). Scier du filet : manier les rênes de filet alternativement de droite et de gauche dans la bouche du cheval, pour tempérer son allure.
5.1 Le mors agit sur les barres et emprunte en partie sa puissance au point d'appui donné par la gourmette, tandis que le filet agit sur la commissure des lèvres et directement. En se servant alternativement de la bride et du filet, le cavalier peut donc agir tantôt sur les barres et tantôt sur la commissure des lèvres.
Henri Aublet, l'Équitation, p. 68.
———
II (XVIe; altér. de filé « [ouvrage] fait de fils », p. p. substantivé de filer, XIIIe).
1 Réseau de ficelle ( Lignette), de fil, fait de mailles. || Fabrication des filets à la machine ou à la main avec une navette et un bâton cylindrique ( Laceur). || Mailler un filet. || Filet à grosses mailles, à mailles fines ( Pigeon). || Maille rompue d'un filet. || Réparer, remmailler un filet.
Spécialt. a Réseau de mailles servant à capturer des animaux.Filets de pêche. || Filets maillants ou droits, filets traînants, filets tournants ou cernants. || Filets à poissons, à crustacés. Ableret, aplet, araignée, balance, bastude, bolier ou boulier, bolinche, bourraque, bouterolle, braie, carré, carrelet, caudrette, cerceau, chalut (→ Chalutier, cit.), combrière, drège, épervier, épuisette, folle, gabare, goujonnier, guideau, haveneau ou havenet, langoustier, picot, poche, pochette, pousseux, puche, rissole, sardinier, seine ou senne, thonaire ou thonnaire, traîne, traîneau, tramail, truble, vannet, verveux. || Jeter un filet. || Tendue de filets. || Enceinte de filets. Bordigue, madrague. || Bâton pour maintenir un filet ouvert. Archelet. || Pierre pour lester un filet. Cliquette. || Filin de manœuvre d'un filet. Bras (5.). || Tirer, remonter les filets. || Assener les filets. || Radouber les filets.
6 C'était un bateau de pêche, et dès qu'il avait gagné le large, on amenait les voiles; puis, dans une mer lourde, plate et blanche au soleil comme de l'étain, le patron de la barque laissait tomber des filets plombés.
E. Fromentin, Dominique, XI.
Filets pour prendre les oiseaux. Allier ou hallier, araignée, épuisette, lacet, nasse, pantière, ridée, tirasse, traînasse, traîneau.Filet à papillons. Freloche.Filet de chasse. Panneau, poche, rets (vx), toile (→ Engin, cit. 9). || Tendue des filets. || Bête prise, empêtrée (cit. 2) dans un filet (→ Chair, cit. 32). || Prendre des oiseaux au filet ( Oiseler; oiseleur).
7 Alors des piqueurs, s'avançant pas à pas, étendaient avec précaution sur leurs corps impassibles un immense filet.
Flaubert, la Légende de saint Julien l'Hospitalier, I.
8 (…) elle s'aventurait, avec son filet de soie, attaché au bout d'un jonc, après les colibris, pleins d'indépendance, et les papillons aux zigzags agaçants.
Lautréamont, les Chants de Maldoror, III, p. 126.
(Déb. XVIIe). Dans des loc. fig. Lacs, nasse, rets.Tendre un filet ( Piège; embûche).Au plur.Attirer qqn dans ses filets. Séduire.Il s'est pris à ses propres filets.Tomber dans les filets d'un aigrefin (1. Aigrefin, cit. 1).Coup de filet : action rapide destinée à prendre des suspects. || Tous les complices ont été arrêtés, c'est un beau coup de filet. Prise, rafle (→ Conspirateur, cit.).Passer à travers les mailles du filet (→ Avertir, cit. 26).
9 Personne ne se soucie de se faire repérer, en ce moment. On se terre (…) À la Préfecture, à l'Intérieur, ils tendent déjà leurs filets (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 256.
9.1 Mes instructions sont données… je crois que je vais faire un joli coup de filet !
E. Labiche, les Petites Mains, II, 9.
Locution figurée :
10 Ma tante Élisabeth avait l'âme espagnole. Son caractère était la quintessence de l'honneur. Elle me communiqua pleinement cette façon de sentir et de là une suite ridicule de sottises par délicatesse et grandeur d'âme (…) Encore aujourd'hui l'excellent Fiori (…) me dit : « Vous tendez vos filets trop haut » (Thucydide).
Stendhal, Vie de Henry Brulard, XII.
b (1690). Réseau de mailles pour envelopper, tenir, retenir. || Filet de ballon, de tambour.Filet de ballon aérostatique, ensemble des cordages qui l'entourent et tiennent la nacelle.
10.1 Les cinq passagers s'étaient hissés dans le filet, au-dessus du cercle, et se tenaient dans le réseau des mailles, regardant l'abîme.
J. Verne, l'île mystérieuse, t. I, p. 7.
Filet de roue arrière, à une bicyclette, pour éviter que les jupes ne se prennent dans les rayons.Filets pour protéger les animaux. Chasse-mouches.Filet à cheveux en soie, en cheveux, pour maintenir une mise en plis, un chignon; comme coiffure ( Résille, réticule).
11 Ses cheveux, tirés en arrière et pris dans un filet duquel ils s'échappaient par mèches (…)
France, le Crime de S. Bonnard, in Œ., t. II, p. 409.
Filet à provisions : sac en réseau de fils. || Mettre ses achats dans son filet.
12 (…) nombre d'entre eux portaient déjà des provisions du marché voisin, en de grands filets (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 255.
Porte-bagages formé d'un réseau de fils, dans un véhicule de transport en commun.Par ext. Étagère, grille métallique ayant la même fonction. || Hisser une valise dans le filet.
13 Antoine (…) plaisantait Rachel sur ses colis qui encombraient le filet, et refusait de s'asseoir à côté d'elle afin de mieux la dévorer des yeux.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 69.
c Grand filet tendu sous les acrobates pour les retenir en cas de chute. || Trapéziste qui travaille sans filet.Cet exercice est exécuté sans filet. || « L'artiste travaille sans filet ! ». — ☑ Loc. fig. Cour. Travailler sans filet, en prenant des risques.
14 Ils sont beaux, tu sais, les acrobates. Un peu monstrueux, parfois : les muscles du dos. Ceux qui travaillent sans filet, c'est très horrible. Mais c'est plus crâne. Maintenant, quand ils se laissent tomber dans le filet, ceux qui travaillent avec un filet, naturellement, c'est toujours très extraordinaire, comme des balles, et ce sont pourtant des hommes. De beaux hommes.
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 382.
d (1877, in Petiot; tennis). Dans certains jeux. || Filets des buts, au football.Filet de ping-pong, de tennis, de volley-ball…, qui sépare la table, le terrain en deux parties et au-dessus duquel la balle doit passer. || Envoyer la balle au ras du filet, dans le filet ( Let). || Monter, venir au filet. — ☑ Loc. fig. (fam.). Monter au filet, s'engager seul, avant le groupe qu'on représente, dans une démarche délicate, difficile (notamment, en politique).
2 (Du filet). Réseau de mailles larges d'une matière souple qui constitue les filets.(1872). Réseau à grands jours exécutés à la navette ou mécaniquement, et souvent orné de motifs brodés. || Rideaux, nappe en filet. || Dentelle filet.
15 Dans dix maisons peut-être, où les jeunes filles sont artistes, se copie la grande nappe de Cluny, avec ses quarante-huit carrés de filets, tous différents (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 10.
DÉR. 1. et 2. Fileter.
COMP. Contre-filet, entrefilet, faux-filet, tire-filet.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Filet — Filet …   Deutsch Wörterbuch

  • filet — Filet. s. m. Diminutif. Fil delié, petit fil. On dit fig. d Une personne qui est à l extremité, que Sa vie ne tient plus qu à un filet. Filet, signifie aussi, Le ligament qui est sous la langue des enfants, quand ils viennent au monde, & qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • filet — FILÉT, (1), fileturi, (2) filete s.n. 1. Şanţ elicoidal tăiat pe suprafaţa exterioară sau interioară a unei piese cilindrice ori conice, servind pentru asamblarea prin înşurubare a piesei; ghivent. 2. Ramificaţie a extremităţii nervilor. – Din fr …   Dicționar Român

  • Filet — Sn (1) Lendenstück; entgrätetes Stück Fischfleisch (2) durchbrochene Handarbeit std. fach. (18. Jh. (2), 19. Jh. (1)) Entlehnung. In beiden Bedeutungen entlehnt aus frz. filet m., eigentlich Netz (setzt früh rom. * filātum Fadenwerk voraus), zu… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • filet — 1841 in cookery, reborrowing from French of the same word that had been taken 14c. and anglicized as FILLET (Cf. fillet) (q.v.). Filet mignon is attested as a French word in English from 1815. The Chateaubriand, the entrecôte, and the filet… …   Etymology dictionary

  • filet — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u || a, Mc. filetecie {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} płat mięsa wołowego, cielęcego, drobiowego itp. bez kości : {{/stl 7}}{{stl 10}}Filet wołowy, cielęcy. Filet z indyka,… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Filet — can mean any of the following: *Filet, a municipality in Switzerland. *fillet, a cut of meat …   Wikipedia

  • Filet — (fr., spr. Fileh), 1) Gewebe roher Seide, wie die Gaze gewirkt, aber mit größeren Maschen; 2) Gewebe aus Zwirn (Filetzwirn), wollenem Garn od. Seide; man knüpft den Faden so zusammen, daß zwischen den Knoten Maschen übrig bleiben. Die Größe der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Filet — Filet, ein Gewebe von roher Seide, gleich der Gaze, nur mit größern Maschen; außerdem eine Arbeit, die von Zwirn, wollenem Garn oder Seide gefertigt wird, indem man den Faden so zusammenknüpft, daß zwischen den Knoten Maschen übrig bleiben. Die… …   Damen Conversations Lexikon

  • Filet — »Lendenstück« (von Schlachtvieh und Wild); »Rückenstück« (bei Fischen): Das Fremdwort wurde im 18. Jh. aus gleichbed. frz. filet entlehnt, das von frz. fil »Faden« abgeleitet ist und demnach eigentlich »kleiner Faden« bedeutet. Der Grund für die… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Filet — Filet, ein aus geknoteten Maschen bestehendes Netz, das durch eine Art von Strickerei, mittels dazu bestimmter Nadel und eines Stäbchens, dessen Stärke die Weite des Netzwerkes bedingt, aus Zwirn, Wollgarn, Seide, Chenille hergestellt wird. Am… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.